Ressources locales : La station sismique du collège Ali Halidi de Chiconi


La station sismologique du collège de Chiconi a commencé les enregistrements des séismes le 22 juin 2018. Ce démarrage a eu lieu en pleine crise sismique, l’essaim ayant débuté le 10 mai de la même année. Cette station enregistre en permanence les mouvements du sol et envoie les données aux différents partenaires scientifiques : réseau de surveillance du phénomène sismo-volcanique (REVOSIMA), le BRGM et GEOAZUR.

L’implantation au collège a été réalisée dans le but de pouvoir accueillir du public. C’est un formidable outil de présentation et de formation aux risques sismiques du territoire mahorais.


Le choix du capteur (GURALP) a été décidé par le BRGM en collaboration avec la DEAL de Mayotte (financeurs du projet). Ce capteur basse fréquence d’une grande sensibilité permet d’enregistrer les séismes de faible magnitude (< 3) ainsi que les télé-séismes. Ce choix a été fait pour son utilité pédagogique mais également mais également pour venir compléter les accéléromètres alors présents sur l’île au moment de l’élaboration du projet. La station sismologique équivalente la plus proche est celle de Sambava à Madagascar et n’est pas raccordée aux réseaux internationaux.


Depuis son installation et jusqu’à la venue de la première mission MAYOBS (juin 2019), la station de Chiconi a été la seule de la région à enregistrer et diffuser en direct les enregistrements de ce qui deviendra un nouveau volcan.

 

Premier enregistrement test réalisé la nuit du 20 juin 2018.

L’enregistrement dure 1 heure. En vert les mouvements verticaux, en rouge suivant l’axe Nord-Sud, en bleu Est-Ouest. Dessous, l’analyse spectrale de chaque tracé.

 

 

 

Quelques phots de la station sismique du collège de Chiconi, à l’occasion de la fête de la science 2018.